La cour d’appel de Paris a rendu un arrêt le jeudi 10 janvier 2019 estimant que la relation entre un chauffeur VTC indépendant et la société Uber est un « contrat de travail » .

Le conducteur avait saisi la justice en 2017 après la désactivation de son compte par Uber, l’empêchant ainsi de recevoir de nouvelles réservations. À la suite de la décision de la cour d’appel de Paris, le dossier est donc renvoyé aux Prud’hommes, la juridiction qui traite les litiges d’ordre professionnels.

Lire la suite sur le Blog du Modérateur